Grégory MDS
Copywriting
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
 
06 76 48 14 03

Copywriter, quésaco ?

Mes prestations

Il était une fois un type qui cherchait à faire une reconversion professionnelle après un bilan de compétences. Ce type, c’était moi.  J’ai alors eu cet échange pour le moins cocasse sur le métier de copywriter, qui correspondait parfaitement à mon profil, avec ma conseillère Pôle Emploi :

  • « Je n’ai pas bien compris… c’est quoi votre métier ? Copy quoi ? »
  • « Copywriter, madame… ou concepteur-rédacteur si vous préférez. »
  • « Ah ok, et ça consiste en quoi ? »
  • « Eh bien, je ne sais pas…  Et vous, ça consiste en quoi  votre métier en qualité de conseillère emploi ? Connaître les professions en lien avec mon profil ou mettre des petites croix dans des cases sur un polycopier de Pôle Emploi ? 

Non, j’rigole, je n’aurais pas eu l’outrecuidance de lui répondre ça ! Surtout qu’elle était super sympa. C’est d’autant plus injuste que peu de gens connaissent le métier de copywriter, à commencer par moi avant d’en tomber love !

Car si cette profession est bien connue outre Atlantique, elle a pris de l’ampleur en France depuis quelques années seulement. Un retard qui s’explique notamment par le moindre intérêt des techniques marketing ici que là-bas.

Avant de commencer ma formation de copywriting, j’avais dans l’idée qu’il s’agissait d’un métier où seule avoir une belle plume comptait. Oui, en effet, c’est important. Mais l’essentiel n’est pas là. L’essentiel réside dans le fait qu’il s’agit d’un outil marketing puissant incitant à convertir un prospect en client. A le convaincre d’acheter votre produit/service plutôt que celui de votre concurrent. C’est donc une technique de persuasion afin d’amener votre prospect à faire ce que vous voulez qu’il fasse. Trois qualités sont donc requises pour être copywriter : excellentes facultés rédactionnelles, maîtrise des leviers basiques du marketing et bonne connaissance de la psychologie humaine.

Ça, c’est la définition officielle réinterprétée avec mes propres mots. J’y ajouterai toutefois 2 autres qualités indispensables : l’écoute et savoir se mettre à la place de l’autre. Comment voulez-vous comprendre une problématique si vous n’êtes pas en mesure d’écouter votre interlocuteur ? Pire, comment répondre à une problématique quand vous n’êtes pas en mesure de vous mettre à la place de votre interlocuteur ? Impossible. Or, quand on fait appel à un copywriter, c’est précisément pour répondre à un problème, une douleur, une frustration afin qu’il y apporte une réponse adaptée.

Autrement dit, le copywriting, c'est : un problème = une solution !

Pour synthétiser et mémoriser facilement le rôle d’un copywriter, j’utilise un triptyque simple : la théorie des 3 P (cherchez pas ailleurs c’est une invention maison, lol !)

  • Présenter
  • Persuader
  • Passer à l’achat

 Et ça marche pour vendre un produit ou une prestation quel que soit le support : blog, newsletter, landing page ou même print.

Le copywriter est donc un rouage essentiel dans le processus de marketing d’une marque/entreprisea fortiori depuis l’avènement du marketing digital. Et s’il n’est jamais le maillon faible, il est toujours le dernier maillon fort et indispensable sans lequel une marque/entreprise ne pourrait pas subsister, en ce sens qu’il est celui qui va convaincre le prospect à cliquer sur le bouton « passer à l’achat ».

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.